Résiste

Square_One_Michael_Jackson_Documentary_2019_Danny_Wu

La mobilisation exceptionnelle des fans et de nombreux proches ou collaborateurs de Michael Jackson cette année a témoigné de ce formidable esprit de résistance qui peut animer chacun face à l’injustice et la diffamation.
Bien loin des clichés qui voulaient montrer des fans comme des fanatiques écervelés, démonstration a été faite, sur la base d’argumentaires, de témoignages de première main et de recherches dont s’étaient rendues incapables les médias et Dan Reed, que les mensonges colportés sur Michael Jackson n’étaient qu’un épisode de plus dans la déliquescence des mass médias prêts à tout pour leurs audiences.

D’un autre côté, une actualité artistique en morne plaine, sans supports officiels grand public intéressants sortis par l’Estate depuis 5 ans, a laissé le champ libre à cette face sombre qu’est l’exploitation de diffamations pour faire tourner des sites Web grâce au putaclic.
Michael Jackson est un “sujet” vendeur. Mais sans actualité musicale, le seul moyen de faire de l’audience, c’est le sensationnalisme offert par les mensonges qui fait tourner la machine.

Si vous voulez être sûr d’avoir de l’audience. Il y a une chose à faire. Créez un blog, associez le nom de Michael Jackson avec des mots à connotation sexuelle, et vous êtes sûrs de générer du trafic, de voir votre bande passante dépasser la limite autorisée.
Ce que vous gagnerez en audience, en clics, vous le perdrez néanmoins en respect. Car copier/coller des articles issus de sources tabloïds ou de personnalités connues pour être dans un business du crime, n’apporte aucune preuve. Surtout quand les accusations portées sont facilement démontrées comme fausses par ceux qui connaissent vraiment la vie de Michael Jackson, voire même des témoins directs.

A la télévision, quand des chaines comme HBO et Channel 4 affiliées à des grands groupes survendent un programme et activent leur réseau dans l’espoir du jackpot avec “Leaving neverland”, on se retrouve avec un film dont tout le monde est obligé de parler et que les diffuseurs achètent donc. Au final peu importe si ce qui est dit dans ce programme est vrai ou faux.
Et quand le verdict du public tombe, on se rend compte d’un rejet massif des téléspectateurs du monde entier (à l’exception du Royaume-Uni), d’une succession de flops en terme d’audiences et de la révélation des contradictions flagrantes dans les déclarations des Robson et Safechuck.

Mais le mensonge n’emprunte pas forcément le même chemin que la vérité.

Josephine_Zohny_Danny_Wu_Taj_JacksonLe 28 septembre, le documentaire “Square One” de Danny Wu a été présenté au TCL Chinese Theater de Los Angeles dans la catégorie cinéma indépendant, c’est-à-dire non subventionné par les grands groupes qui tiennent les rênes du marché.
Une production indépendante qui enquête sur les accusations de pédophilie de 1993 contre Michael Jackson et propose de nouveaux témoignages. Le plus marquant est sans nul doute celui de Josephine Zohny, qui a partagé une partie de sa scolarité avec Jordan Chandler à partir de 2001.
Ce témoignage parsème l’argumentaire d’une heure et demi de D. Wu et vous amènera à avoir un autre regard sur l’affaire.

Bien évidemment, le documentaire “Square One” s’appuie sur des faits connus par beaucoup de fans. Mais cela est nécessaire pour la démonstration et permet ensuite à Danny Wu d’avancer de nouveaux éléments en les replaçant dans leur contexte. Vous comprendrez notamment mieux encore la personnalité de Victor Gutierrez et son rôle important dans les accusations diffamatoires en 1993 et après.
Gutierrez, un homme à l’origine d’un scandale en 2003-2004 dans son pays d’origine, le Chili, une affaire de pédophilie dans laquelle il impliquait des hommes politiques et pour laquelle il avait réalisé l’interview d’un jeune garçon dans une émission de télévision. Jeune homme qui a fini par revenir sur ses propos et révéler qu’il avait été payé par Gutierrez.

Gutierrez, un homme condamné en avril 1998 à payer 2,7 millions de dollars à Michael Jackson pour une accusation diffamatoire, une somme qu’il n’a jamais payée puisqu’il s’est envolé pour le Chili et s’est déclaré en faillite.

Gutierrez, un homme condamné par la Cour Suprême du Chili en 2008 à une peine de prison avec sursis et une amende de 46 000$ pour diffamation sur la vie intime de la Miss Univers Cecilia Bolocco.

“Square One” forme un tout. Danny Wu avance sur chaque thématique de manière méthodique avant de dérouler un ensemble d’éléments très convaincants. Vous porterez peut être d’ailleurs aussi désormais un autre regard sur Jordan Chandler.

Diffusé au titre d’indépendant, ce documentaire a bénéficié de projections à Los Angeles le 28 septembre et à Londres le 5 octobre. Il est possible de le visionner gratuitement sur Youtube et d’activer les sous-titres en français.

Si des médias français sont intéressés par la vérité sur Michael Jackson, ils peuvent contacter Danny Wu ou se faire l’écho de son documentaire…

Comme le dit si bien Geraldine Hugues, dans son interview par Danny Wu : “Michael Jackson a été victime d’un plan élaboré d’extorsion qui a lancé une fausse accusation“.

Pour terminer, voici ce qu’a pensé l’avocat Tom Mesereau après avoir visionné “Square One” :
Danny_Wu_Tom_Mesereau_Michael

square_one_danny_wu_tom_mesereau_michael_jackson

MJLegend

Merci MJJ Top News.

No Comments Yet.

Leave a comment