Procès Conrad Murray

Une Cour d’appel de Californie a confirmé la condamnation du docteur Conrad Murray pour sa responsabilité dans le décès de Michael Jackson.

Les juges ont notamment mis en avant que les empreintes digitales de Murray figuraient sur toutes sur les bouteilles de propofol et qu’il avait agi comme un homme coupable quand les policiers se sont présentés … en leur mentant. Ils ont également noté que le docteur ​​avait nettoyé la scène après les faits.

Le mépris du Dr. Murray pour la santé et la sécurité de M. Jackson a été démontré pendant le procès, que ce soit dans la manière avec laquelle il a administré un grand nombre de dangereux médicaments à M. Jackson sans avoir le matériel ou le personnel appropriés, ou dans la façon dont il a laissé M. Jackson sans surveillance“, ont-ils précisé.

Les juges ont également évoqué la vulnérabilité de Michael Jackson, dont le médecin aurait largement profité. “Le Dr.Murray était dans une position de confiance et [il] a violé la relation de confiance (avec son patient) en allant contre les standards de conduite professionnelle“, ont-ils expliqué. Ils reprochent également au praticien de n’avoir jamais “reconnu sa responsabilité et d’avoir montré une absence de remords pendant tous les débats“.

L’avocate du Dr. Murray, Valerie Wass estime la décision de la cour d’appel “décevante mais pas inattendue“. Elle envisage de saisir la Cour suprême de Californie.

Sources : metronews.fr / MJLegend

Comments are closed.