Interview de Taj Jackson

taj_jackson_debunking_leaving_neverland_lies_tabloidLe quotidien “Le Parisien” a réalisé mardi une interview exclusive de Taj Jackson dans laquelle le neveu de Michael Jackson réagit au film “Leaving Neverland” et évoque Oprah Winfrey.

Comment votre famille a vécu la diffusion du documentaire aux États-Unis ?
TAJ JACKSON. On est tous outrés par ce film uniquement à charge. Ils ne donnent jamais l’autre version de l’histoire. C’est de la propagande. Et c’est illégal de salir comme ça la réputation de quelqu’un. Il n’y a aucun fait établi dans ce documentaire, juste des accusations de deux individus. Je connais mon oncle, je connais toutes les histoires qui lui sont reprochées et je sais que ce sont des mensonges.

Vous ne croyez pas Wade Robson et James Safechuck, les deux victimes présumées ?
Définitivement non. Ils se sont documentés et ont trouvé des informations dans des articles ou des livres. Ils ont tout étudié et préparé leur témoignage. Mais il y a des faits qui contredisent leurs mensonges. Même les gens qui n’aiment pas Michael Jackson peuvent facilement s’en rendre compte en allant sur Internet. Quand le documentaire a été diffusé aux États-Unis et en Angleterre, les médias ont hélas repris en boucle les mensonges de Wade Robson et James Safechuck mais jamais les faits qui mettent le doute sur ces témoignages.

Quoi par exemple ?
D’abord, le documentaire ne rappelle pas que Wade et James ont fait plusieurs recours devant les tribunaux pour réclamer de l’argent à la Michael Jackson Estate (NDLR : société qui gère l’héritage du chanteur). Et la justice a rejeté leur dernière demande de dédommagement. Et ils viennent de faire appel. Wade Robson oublie aussi de dire qu’il est sorti pendant près de huit ans avec ma cousine Brandi, pendant la période où il dit avoir été abusé par Michael Jackson. C’est mon oncle qui les a présentés. Brandi était à Neverland avec Wade et sa famille. Elle confirme que, tout ça, ce sont des mensonges.

Avez-vous vu des enfants dormir dans la chambre de Jackson ?
Je suis allé chez lui à Neverland (NDLR : le ranch du chanteur en Californie) des centaines et des centaines de fois. Et je fais partie de ces enfants qui ont dormi dans cette chambre. Mais ce que les gens ne comprennent pas, c’est que Neverland est une immense propriété, découpée en plusieurs bâtiments. Et ce qu’on appelait « sa chambre » faisait en réalité la taille d’un appartement, avec plusieurs pièces, plusieurs lits. C’est souvent mal interprété. Michael avait parfois des maladresses dans son vocabulaire. Comme la fois où il a reconnu qu’il aimait dormir avec des enfants. C’était un grand artiste, mais pas quelqu’un qui maîtrisait toujours sa façon de parler.

Vous n’avez pas le moindre doute ?
C’était une des personnes les plus surveillées de la planète. Le FBI a fait des recherches pendant plus de dix ans. Rien n’a été trouvé. Idem lors du grand procès de 2005, où il n’a été reconnu coupable d’aucun acte de pédophilie. Aujourd’hui les médias en font des tonnes autour de ce documentaire car cela fait beaucoup d’audience. La presse abandonne son intégrité pour faire de l’argent.

Vous en voulez à la chaîne HBO et la journaliste Oprah Winfrey, qui a organisé un débat dans la foulée de la diffusion ?
Aux États-Unis, HBO était le roi de la télévision. Et comme toutes les grosses chaînes de télé, ils sont en train de perdre la partie face aux géants du Web. Alors ils se lancent désespérément dans le sensationnalisme pour faire de l’audience. On leur a demandé de rappeler la vérité et ils ont refusé. Quant à Oprah, son interview de mon oncle en 1993 a été le sommet de sa carrière. Ça lui a permis de devenir l’une des femmes les plus puissantes du pays. Quand mon oncle est mort, elle s’est battue pour décrocher une interview de ma grand-mère. Elle est toujours dans la course à l’audience. Elle est très puissante, elle devrait donc être responsable. Oprah Winfrey a fait du mal à ma famille en nous refusant un droit de réponse dans son débat qui a suivi le documentaire. Elle a préféré redonner une heure d’antenne aux témoins.

Vous-même avez été victime de pédophilie ?
Oui. J’ai été abusé sexuellement, enfant, par quelqu’un de la famille de ma mère… Et quand ça vous arrive, vous ne gardez aucun bon souvenir de votre agresseur. Ce qui me surprend c’est qu’eux, répètent que Michael était leur idole. Ils ont de grands sourires quand ils parlent de lui. Moi, je vous assure que je n’ai pas de sourire quand je parle de mon agresseur. C’était un monstre et ça le restera pour toujours. Wade et James parlent avec passion de Michael et de ce qu’il a fait pour eux. Ils n’ont pas l’attitude de gens qui ont été abusés.

Que direz-vous à un Français qui va regarder ce documentaire ?
Si vous avez trois heures pour le regarder, alors prenez une quinzaine de minutes, avant ou après, pour chercher sur Internet qui sont ces deux hommes qui parlent. Depuis la diffusion aux États-Unis, il y a plein de témoignages, plein de vidéos qui prouvent que tout est faux.

Pensez-vous que la légende Jackson est brisée ?
Je ne pense pas… Dans leurs premières réactions, les gens disent être écœurés. Mais heureusement, ils se mettent à réfléchir, à faire des recherches. La vérité est en train d’éclater. Dans la vie, il ne faut jamais croire sur parole les gens. Il faut toujours se documenter.

Votre cousine Paris, la fille de Michael, aurait été hospitalisée après le documentaire ? Comment va-t-elle ? Est-elle en bonne santé ?
Oui, mais je ne peux vraiment pas vous parler d’elle. Mais personne n’est en grande forme dans notre famille. Nous avons tous été dévastés. Pour vous, c’est un documentaire sur Michael Jackson, mais pour Paris, il s’agit de son père. Je ne sais pas comment elle fait pour être si courageuse. Internet est très cruel avec ceux qui sont accusés d’être un monstre. Les gens l’insultent sur Twitter et lui conseillent de se suicider. Quand vous êtes sensible, c’est très perturbant. Paris est toujours forte et humaine, comme Michael. Elle a beaucoup de soutien et d’amour. Mais c’est dur, très dur…

Lire l’intégralité de l’interview : http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/ce-sont-des-mensonges-le-neveu-de-michael-jackson-reagit-au-documentaire-choc-20-03-2019-8036028.php

No Comments Yet.

Leave a comment

*