Inglorious bastards

wade_robson_james_safechuck_dan_reed_defame_Michael_Jackson

Ils rêvaient d’être des stars et voilà que leurs noms s’affichent partout. Avouons néanmoins que ce n’est pas la grosse production hollywoodienne dont ils rêvaient. James Safechuck et Wade Robson ont autrefois profité de leur proximité avec Michael Jackson et l’ont toujours défendu lorsqu’il était vivant.

Lors du procès de l’affaire Arvizo en 2005, Robson avait déclaré sous serment que Michael Jackson n’avait jamais eu de gestes inappropriés à son encontre. [cf. News du 06/05/2005].

Après la mort de MJ, l’heure était aux records de gains empochés par l’Estate Michael Jackson quand Wade Robson s’est tout d’un coup souvenu de prétendus “souvenirs refoulés” . Il a alors intenté une action judiciaire dans le but d’être indemnisé pour des sévices qu’il aurait subi de la part du chanteur qu’il qualifiait désormais de «pédophile et tyran sexuel».
En 2013, il réclamait 1,5 milliard de dollars pour pouvoir se reconstruire. On ne sait pas si le Robson cocaïnomane avait encore de la poudre sur le pif quand il a fait ces déclarations.
Quoi qu’il en soit, après 4 ans de procédure, la justice américaine a débouté Wade “Coco” Robson car son témoignage n’a pas été jugé crédible.

Le dossier était vide. Mais si beaucoup de médias ont relayé les propos diffamatoires de Robson, très rares sont ceux qui ont parlé de la décision finale du juge.

James Safechuck a suivi la même trajectoire, plainte posthume après avoir entendu parler de Robson à la TV et justifiant avoir subi un “lavage de cerveau” avant de porter plainte (avec en ligne de mire les bénéfices financiers records de l’Estate) pour abus sur mineur contre le chanteur.
Plainte retoquée et jugée peu crédible par le juge.

Aujourd’hui, car il faut bien aller chercher les sousous dans la popoche de quelqu’un d’autre, James Safechuck et Wade Robson (maintenant en situation de banqueroute), jugés peu crédibles par la justice américaine, ont décidé de faire plus simple : passer sur les écrans. L’argent qu’ils n’ont pas réussi à extorquer à des sociétés liées à Michael Jackson, ils ont décidé de vous le prendre.
Ils ont participé à un “film”, présenté comme un documentaire intitulé “Leaving Neverland” et réalisé par Dan Reed, qui sera d’abord diffusé à la fin du mois lors du Sundance Film Festival aux USA.
Commissionné par la chaîne de télévision britannique Channel 4 qui diffusera ce “film” de 4 heures au printemps, “Leaving Neverland” sera diffusé la même semaine aux Etats-Unis sur HBO.

L’Estate Michael Jackson a dénoncé une tentative scandaleuse et pathétique d’exploiter et de faire de l’argent sur le nom de Michael Jackson.

Rappelons que la seule fois où il y a eu un procès avec de telles accusations, en 2005, Michael Jackson a été reconnu innocent par la justice américaine. De plus, jamais, que ce soit dans les années 1990 et 2000, la police californienne n’a trouvé un seul élément qui prouve de telles allégations.

Quant à Robson et Safechuck, ils ont été débouté récemment par la justice américaine.

Ce que vous voyez en ce moment offre au moins un avantage. Cela fait comprendre à ceux qui ne l’auraient pas compris à quels types de chantage était confronté Michael Jackson, notamment en 1993 : nous avons été dans votre entourage et à certains moments nous avons été seuls avec vous, alors nous pouvons raconter ce que nous voulons. Si vous ne payez pas, nous salissons votre réputation.

Et le comble dans tout ça, c’est qu’en attendant il y a dans la société des enfants victimes de pédophiles dont le public n’entend pas parler, car ils ne bénéficient pas de l’exposition médiatique quand ils souhaitent se faire entendre.

La lutte contre la diffamation à l’égard de Michael Jackson, ce n’est pas simplement un combat de fan. C’est aussi un combat qui doit concerner tout le monde. Il ne faut pas laisser les médias dire n’importe quoi, diffuser des fake news au détriment d’un homme innocent et donner la parole à des accusateurs bidons que la justice a débouté.
Car cet homme victime de diffamations publiques relayées par des médias avides de fric, cet homme là, demain, ça peut être vous.

Partout dans le monde, MJJ TOP News : https://www.facebook.com/groups/MJJTopNews/, les fans débutent dès à présent leur mobilisation : signature de pétition, envoi d’emails de protestation, listing des médias à boycotter, …

Vous pouvez signer la pétition de protestation : https://www.change.org/p/end-the-defamation-of-michael-jackson?

petition_anti_diffamation_michael_jackson

Vous pouvez écrire en anglais (ou en français après tout pourquoi pas)

à Dan Reed, le réalisateur du documentaire : dan@amospictures.co.uk et jojo@amospictures.co.uk

https://twitter.com/danreed1000

au Sundance Institute : Institute@sundance.org mais aussi programming@sundance.org
https://twitter.com/sundancefest
https://twitter.com/sundanceorg

à HBO : general@hbo.com

innocent_michael_jackson

1 Response

  1. comme je l ai toujours dit , michael jackson ne sera jamais tranquille, meme dans sa mort . C est lamentable

Leave a comment

*