Family Thing

the_jacksons_an_american_dream_tv_series_1992

jason-weaver-as-michael-jackson-tv-2019-interviewDans une interview diffusée cette semaine sur Internet par VLAD TV, Jason Weaver a évoqué une visite de Michael Jackson sur le tournage de la série “The Jacksons: An American Dream” (1992) (en français “La Famille Jackson” ou “The Jacksons, un rêve américain”) dans laquelle le jeune acteur-chanteur incarnait le rôle de la star entre 9 et 14 ans.
Il a d’abord expliqué que lorsqu’il a tenté sa chance pour l’audition afin de décrocher le rôle dans la série, il ne connaissait en fait que les chansons de MJ avec lesquelles il avait grandi, et donc l’époque Thriller-BAD. Sa mère l’a coaché et c’est elle lui a raconté l’histoire des Jackson 5, le fait que le jeune MJ était déjà une très grande star, aussi populaire qu’à l’âge adulte. Jason Weaver a alors développé un peu plus de respect encore pour MJ et sa famille.

the_jacksons_an_american_dream_tv_series_1992_02

Weaver a rappelé que des membres de la famille Jackson étaient réellement impliqués dans la série : Jermaine Jackson en tant que producteur, Michael a choisi qui incarnerait son rôle, Joe était présent ainsi que Katherine Jackson.
Il a expliqué que Jermaine, Joe, Katherine étaient présents lors de sa dernière audition avant que l’enregistrement de celle-ci soit envoyé à Los Angeles. Ils étaient là pour le conseiller et donner leur accord final pour l’envoi de l’enregistrement à Michael.
Ils voulaient être sûrs que leur histoire soit racontée depuis leur point de vue. Car chacun a sa perception de l’histoire de la famille Jackson, sa propre théorie et cette mini-série réalisée sous son contrôle était l’occasion de faire les choses de manière juste.
Suzanne De Passe, figure emblématique de l’époque Motown, était aussi impliquée afin de contrôler la manière dont était représentée la relation avec le label et Berry Gordy.
Gordy est venu 2-3 fois sur le tournage, Jermaine Jackson junior, jouait le rôle de son père à 12 ans. Janet et le rappeur 2Pac sont aussi venus sur le tournage.

Jason Weaver a aussi raconté qu’un jour une annonce a été faite pour dire que Michael allait venir, ce qui a mis le plateau en pleine frénésie.
Il décrit des membres de l’équipe , des professionnels d’Hollywood qui avaient pourtant travaillé avec tout le monde perdre leurs moyens, la sécurité qui courait dans tous les sens d’un plateau à l’autre.
Mais ce jour là Michael n’est pas venu.

Une autre fois, alors qu’il avait un break, un assistant réalisateur l’a pris à part et lui a dit de venir dans une caravane car quelqu’un voulait le rencontrer. Il y est allé et il y avait quelqu’un , qu’il a pris pour un vieil homme blanc avec une barbe, qui était assis là. Et quand il lui a parlé pour lui dire qu’il faisait du bon travail, Weaver a commencé à regarder ses yeux et a reconnu MJ.
Michael s’est excusé et a dit qu’il était obligé de venir comme ça, déguisé.

L’intervieweur a précisé la pensée de J. Weaver en indiquant que Michael Jackson utilisait ces déguisements pour passer inaperçu et ressentir ce qu’était un peu la vie normale, sans que les gens ne le remarquent comme Michael Jackson.

Jason Weaver a aussi confié avoir été plus jeune à un concert du Victory Tour au Comiskey Park de Chicago en 1984, un moment qu’il n’oubliera pas car il n’a jamais revu de sa vie une performance comme celle-ci et pourtant il a été à beaucoup de concerts. Quand Michael interprétait ses titres de Thriller, qu’il avait son gant à paillettes, Weaver a vu un gars au look gangsta s’évanouir, les femmes et les enfants pleurer et même sur les plateaux de tournage de la série des grands professionnels habitués à travailler sur les films perdaient leurs moyens juste parce qu’ils pensaient que quelqu’un comme Michael allait venir.

Weaver est néanmoins satisfait d’avoir eu l’occasion de remercier MJ. Il se dit reconnaissant du rôle qui lui a été confié car cela lui a permis d’être mis encore un peu plus au contact d’autres professionnels qui lui ont fait passer des paliers dans sa carrière.

Sources : Vlad Tv / MJLegend

No Comments Yet.

Leave a comment