Scandale Auctions

C’est en mars 2009 que la société Julien’s Auctions est sortie de son relatif anonymat. En effet, sous la houlette du très discutable Tohme Tohme, une énorme vente aux enchères d’objets appartenant à Michael allaient être vendu. Estimée à l’époque à plusieurs millions de dollars, cette collection qui était exceptionnelle faisait l’unanimité sur son authenticité. Deux années plus tard, et plusieurs ventes incluant des objets ayant rapport avec le King Of Pop, Julien’s Auctions a désormais acquis une reconnaissance certaine auprès de la communauté des fans. Au point que certains ont déjà acheté des objets grâce à leur système d’enchère en ligne.

Alors évidemment, lorsqu’une société de vente aux enchères, telle que celle-ci, met en ligne son catalogue, nombreux sont ceux qui vont regarder les lots proposés et rêver un peu. Pourtant, lorsque les lots concernant la vente organisée le 22 octobre prochain ont été mis en ligne sur le site de Julien’s Auctions, j’ai été frappé par certains d’entre-eux. Non pas parce qu’ils étaient extraordinaire, mais parce qu’il m’ont paru douteux – plus que douteux même – sur leur authenticité. Ce qui m’a également amené à me poser la question sur les mesures d’authentification utilisée par ce type de société.

Prenons par exemple les Fedora. Ceux proposés à la vente sont typiques des modèles chinois vendu sur internet et facilement reconnaissable à leur lettrage or beaucoup plus fin. Ici, ce sont bien ces modèles qui sont montrés et qui fleurissent sur des sites comme Ebay. Il qui trompent encore beaucoup d’acheteurs persuadés d’acquérir un exemplaire original signé de la main de Michael.
Que dire également de la video de l’interview de Michael ici vendue de façon à faire croire que l’acheteur va acquérir un témoignage exclusif alors que cette interview a été largement distribuée sous le titre “Unauthorized” dans les années 80 et 90. Il ne s’agit même pas d’une Mini Cassette d’époque, ce qui veut dire qu’il s’agit probablement d’un transfert d’une source d’époque ou peut être bien d’une édition VHS !
Que dire également de l’affiche de Dangerous soit disant dédicacée par Michael et qui a très longtemps été mise en vente sur Ebay sans qu’elle soit vendue. A ce propos, certains lots proposées a cette vente proviennent d’Ebay. La photo des Jackson 5 dédicacées par tous les frères fait partit de ceux là. Reste à savoir dans quelles conditions ces lots ont été obtenus ou si ils sont proposés par des vendeurs et que Julien’s Auctions fait simplement son rôle d’intermédiaire comme c’est très souvent le cas dans ce milieu. Quoi qu’il en soit, il serait intéressant de savoir si l’expertise se fait par Julien’s Auctions, par le commissaire priseurs ou par une société externe. Bien entendu, ce constat ne concerne pas l’ensemble des objets mis en vente, seulement une petite partie. Mais force est de constater que certains objets font poser beaucoup de questions.

2 Responses

  1. Félicitation pour le coup d’œil.

    Mais la richesse rend puissant.
    Puissant au point de pouvoir manipuler à volonté un nombre illimité de personne.

  2. BIGBROTHER

    Concernant les fedora, d’où parfois la différence à faire dans les enchères entre ceux décrits comme portés par MJ (“worn”) ou ayant appartenu à MJ (“Michael Jackson’s Fedora et “owned “) et ceux qui sont décrits comme “Michael Jackson Fedora” parce qu’il s’agit de fedora avec simplement une étiquette intérieure où il y a marqué “Michael Jackson”.

    Sans compter que MJ peut avoir dédicacé un blouson ou fedora non officiel tendu par un fan (l’enchère propose par exemple un blouson “style Thriller” dédicacé par MJ tout comme une “réplique du blouson de “Beat it”).
    Mais bon là aussi, on ne peut pas forcément toujours vérifier l’authenticité de la signature car il y souvent peu d’éléments qui sont précisés à ce sujet.

    Comme tu le dis “la manière de mise en vente” est parfois ambiguë comme pour l’interview “La Toya / MJ”.

    Merci pour la mise au point, car c’est vrai que l’on s’y perd et que ce phénomène a tendance à prendre de l’ampleur.